Alors que BlackBerry 7 finit lentement mais surement sa carrière et que Playbook OS 2 avait amorcé l’arrivée du nouvel OS de la firme canadienne, c’est le 30 janvier 2013 que BlackBerry a annoncé officiellement son nouvel OS, BlackBerry 10, qui ne suit aucune logique en terme de numérotation de version, mais qui se veut être synonyme de changement.

Avec en ligne de mire iOS, Android et Windows Phone, BlackBerry 10 se lance enfin avec deux appareils, les BlackBerry Z10 et Q10. Avec une nouvelle approche, le nouvel OS du constructeur canadien se veut toujours destiné aux professionnels, mais aussi multimédia pour accrocher le grand public. Je salue au passage BlackBerry pour avoir été capable de se remettre en question et surtout réussir là où d’autres constructeurs emblématiques n’ont pas réussi, à savoir développer un tout nouvel OS à partir de zéro et en faisant abstraction du passé. BlackBerry 10 est définitivement différent de ce qu’on a pu connaître par le passé chez RIM.

BlackBerry-Z10-package-live-05

Interface Utilisateur

Signe du temps, BlackBerry 10 a été développé de manière à prendre en compte les smartphones tout tactiles. Inspiré par les gestes introduits avec la Playbook et QNX, la base de l’expérience utilisateur proposée par BlackBerry 10 est justement les gestes afin de limiter le principe d’entrée/sortie au niveau des applications. C’est d’ailleurs comme ça que BlackBerry présente sa technologie Flow qui permet ainsi de pouvoir faire pas mal d’actions à partir d’un simple doigt et sans forcément le lever.

Exit donc le fameux bouton (même virtuel) Home puisqu’un geste du bas de l’écran vers le haut vous permettra non seulement d’accéder à votre classique grille d’application, mais aussi aux multitâches et au fameux BlackBerry Hub. Pour le multitâches, il se présente sous la forme d’une grille de tuiles (jusqu’à 8 applications). Le constructeur canadien a fait en sorte, comme sur QNX, que ça soit un vrai multitâche et non une simple liste d’applications en pause. Ainsi, lorsqu’une application est dans l’écran multitâches, elle est toujours active et sa tuile est interactive, un peu comme sur Windows Phone.

BB10-live-03

On l’avait déjà vu avec la Playbook, mais BlackBerry propose une expérience bien pensée et il est vrai que les gestes proposés sont intuitifs après un petit apprentissage et plus rapide dans la vie de tous les jours que les boutons (même virtuels). Ainsi, pour passer d’une application à une autre, il suffit de faire geste vers la droite ou la gauche depuis le bord de l’écran, c’est tout simple, mais il fallait le mettre en place et c’est vrai qu’aucun OS concurrent ne le propose actuellement. Au passage, c’est dommage que BlackBerry ne se soit pas plus inspiré de WebOS et/ou de la Playbook pour fermer une application. En effet, il y a simplement une petite croix classique pour fermer l’application alors que j’aurais bien aimé pouvoir faire un geste vers le haut.

À partir de l’écran de Multi-Tâches, vous accéderez à la grille d’application sur la droite et au BlackBerry Hub sur la gauche. Évidemment, vous pourrez organiser vos icônes comme vous le souhaitez, les dossiers étant supportés. Par contre, BlackBerry a repris le principe d’iOS à savoir que vous ne pourrez pas placer les icônes/dossiers n’importe où sur la grille de 4×4, tout se suit. On notera enfin une sorte de dock avec la recherche, le téléphone et l’application Photo.

Page 1 of 6 | Next page